Les Psychothérapeutes redécouvrent le cerveau

Quand je faisais mes études de psychologie clinique dans les années 1980, dans une université américaine de renom, on ne mentionnait que très peu la neurologie. Étant donné le rôle central du cerveau dans la vie de l'homme, je trouvais ce fait troublant. Après quelques années de pratique, j'ai commencé à explorer l'espace scientifique apparemment abandonné entre le cerveau et la psychothérapie.

J'ai ainsi découvert qu'avant que Freud ne fonde la psychanalyse, il s'était profondément intéressé à la neurologie. Dans un article intitulé « Esquisse d'une psychologie scientifique », il proposait d'examiner les structures nerveuses sous-jacentes de l'expérience humaine. Freud y proposait des diagrammes des réseaux nerveux rudimentaires représentant nos expériences intérieures, nos mécanismes de défenses et certaines des causes possibles de la maladie mentale.

Les réactions hostiles de ses collègues persuadèrent Freud de retirer cet article qui ne fut publié qu'après sa mort cinquante ans plus tard. Pendant tout le 20ème siècle, la psychanalyse et d'autres branches de la psychothérapie se sont éloignées de la neurologie, développant un langage sur l'esprit riche en métaphores qui ne prêtaient que peu attention au cerveau et au système nerveux. Au même moment, la neurologie et les sciences neurologiques établissaient une solide accumulation de connaissances sur les relations entre le cerveau et les comportements observables.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/cheS7b9/fr;