La bataille contre la tuberculose

BERLIN – Cette dernière décennie a vu la tuberculose reculer. L’Objectif du Millénaire pour le développement des Nations Unies de réduire, qui consiste à réduire de moitié le taux de prévalence et de mortalité de la tuberculose par rapport à 1990 , pourrait bien être atteint d’ici 2015. Au moins une douzaine de nouveaux vaccins et de médicaments ont fait l'objet d'essais cliniques, et l’Organisation mondiale de la santé a endossé GeneXpert, un nouveau test diagnostique pour dépister cette maladie.

Ces progrès sont remarquables vu le relâchement qui a mené à un arrêt complet de la recherche et développement en interventions contre la tuberculose à la fin du vingtième siècle. Les médicaments utilisés actuellement contre la tuberculose ont été mis au point entre 1950 et 1970. Le vaccin du bacille Calmette-Guérin (BCG) est presque centenaire, tandis que le test diagnostique le plus couramment utilisé, la détection par microscope du bacille dans les expectorations des patients, existe depuis 130 ans.

Pas étonnant donc que ces moyens sont devenus de moins en moins efficaces. Le vaccin utilisé aujourd’hui empêche les enfants en bas âge de contracter les cas les plus graves de tuberculose, mais pas la tuberculose pulmonaire beaucoup plus répandue et qui sévit dans tous les groupes d’âge. Les résultats des analyses au microscope sont faussés dans la moitié de tous les cas.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/zclPYJ1/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.