millennials Richard Levine/Getty Images

L'augmentation de la productivité n'est pas un but en soi !

MILAN – Les économistes ne cherchent pas seulement à répondre à des questions difficiles, mais aussi à trouver les bonnes questions. Et il arrive que reconsidérer une question permette d'en trouver la réponse.

Intéressons-nous par exemple au débat sur la productivité. Les économistes qui essayent de comprendre le ralentissement apparent de la croissance de la productivité posent la question suivante : où est passée la part manquante de cette croissance ? Dans leur réponse ils évoquent la mesure des indicateurs économiques, les changements structuraux du marché de l'emploi, le manque potentiel d'opportunités d'investissement, l'innovation technologique qui conduit parfois à un saupoudrage de la hausse de productivité et à une inadéquation entre cette innovation et les compétences de la main d'œuvre.

Or il pourrait être judicieux de poser une autre question, plus fondamentale : de combien voulons-nous accroître la productivité, et à quel prix ?

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/CHaLaE2/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.