brundtland5_JOHN WESSELSAFPGetty Images_ebolaworkerorangefence John Wessels/AFP/Getty Images

Prévenir la prochaine pandémie

GENÈVE – Imaginez le scénario suivant. En quelques jours seulement, une pandémie de grippe fatale se propage dans le monde entier, figeant les rouages du commerce et des voyages, semant le chaos dans la société, saignant l’économie mondiale et mettant en danger des millions de vies. Une épidémie d’une telle envergure est une éventualité très inquiétante et des plus probables. Pour réduire les risques, la communauté internationale doit prendre des mesures immédiates pour s’y préparer.

Au cours des dernières années, une pléthore d’épidémies — de la fièvre jaune à Ebola — s’est déclarée, surtout dans des régions densément peuplées. Aujourd’hui, un nouveau rapport du Conseil mondial de suivi de la préparation met en garde l’humanité contre la possibilité de tomber au XXIe siècle dans les mêmes affres que la pandémie de grippe espagnole de 1918, qui a infecté le tiers de la population mondiale et fauché la vie d’environ 50 millions de personnes.

Une épidémie d’une telle gravité se propagerait aujourd’hui beaucoup plus rapidement et à plus grande échelle avec de graves conséquences qui feraient fléchir l’économie mondiale de 5 %. Et pourtant, malgré les dangers que fait courir cette urgence sanitaire et d’autres épidémies à la sécurité mondiale, les préparatifs pour les contrer sont rarement la priorité des dirigeants politiques. Jusqu’ici, aucun État n’a affecté tous les budgets ou mis en œuvre le Règlement sanitaire international, le principal traité international pour la sécurité sanitaire, auquel tous les pays se sont engagés. Il n’est donc pas surprenant que le monde soit terriblement mal préparé pour une pandémie se propageant rapidement par voie aérienne.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/M46lSDVfr