Refugees kids eat bread Anadolu Agency/Getty Images

La politique dans la voie du progrès

BERKELEY – Il y a 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'Organisation des Nations Unies, qui visent à résoudre des problèmes comme la pauvreté, la faim, la maladie, les inégalités, le changement climatique, la dégradation écologique, et bien d'autres. De toute évidence, 17 c'est trop. Selon le mot de Frédéric le Grand : « Qui défend tout ne défend rien. » De même, ceux qui mettent l'accent sur tout ne mettent l'accent sur rien.

Cela soulève le problème de l'établissement d'objectifs par consensus : ils peuvent finir par tout nous promettre, y compris la lune. Mais pour être efficaces, les objectifs doivent fonctionner comme des péages d'autoroute, qui permettent d'avancer vers une destination spécifique beaucoup plus rapidement qu'un itinéraire touristique. Le but de l'établissement d'un consensus devrait en principe consister à nous diriger vers une bretelle d'accès, après quoi il devient difficile de se tromper de chemin ou de faire marche arrière.

Il peut rester néanmoins quelques obstacles sur notre route. Pour Andrew Sheng et Xiao Geng de l'Université de Tsinghua à Hong Kong, ces obstacles peuvent être en particulier « la rupture technologique, la rivalité géopolitique et de plus grandes inégalités sociales », mais surtout, « les appels populistes nationalistes, notamment les politiques de protectionnisme commercial. »

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/MzOFSJZ/fr;

Handpicked to read next