32

Contenir la contagion populiste

PRINCETON – Alors que le populisme semble se répandre comme une traînée de poudre dans les économies avancées, l'establishment politique est en recul. Les outsiders remportent d'importantes victoires politiques en faisant des promesses spectaculaires en vue de secouer ou de renverser le système. Les ennemis des populistes sont des membres de « l'élite mondiale », qui ont trahi les valeurs nationales. Et pourtant, leur révolte contre ce que le président américain élu Donald Trump appelle « mondialisme » aspire également à être un phénomène mondial et repose en fait sur sa propre conception de la notion d'internationalisme.

La contagion est un processus que les financiers comprennent très bien. Un choc à un endroit produit des tremblements ailleurs, même quand il n'y a aucun lien financier direct, parce que les participants du marché, à la recherche d'un modèle, y perçoivent des forces fondamentales à l'œuvre.

La révolte populiste actuelle présente une dynamique similaire. Trump avait promis à l'avance que sa victoire serait un Brexit cent fois plus fort. En effet, lorsqu'il a remporté la victoire, les forces politiques d'extrême-droite néerlandaises et françaises ont immédiatement considéré son élection comme un présage de ce qui est à venir. Il en va de même pour la campagne du « non » en Italie pour le référendum constitutionnel à venir (où le Premier ministre Italien Matteo Renzi joue son avenir politique.

Un parallèle historique évident de la période que nous traversons peut être fait avec l'entre-deux-guerres du XXème siècle, lorsque Vladimir Lénine a présenté le communisme soviétique comme une marque mondiale et a fondé l'Internationale communiste. Le fascisme italien de Benito Mussolini, une réponse au mouvement de Lénine, a également adopté une position internationaliste : des mouvements aux chemises de couleur, imitant les mouvements des chemises noires de Mussolini, sont apparus en Europe, en Amérique latine et en Asie, pour élever l'autoritarisme au rang d'un modèle alternatif au libéralisme.