ronkko1_INDRANIL MUKHERJEEAFP via Getty Images_indiamobilebankATM Indranil Mukherjee/AFP via Getty Images

Aider les plus démunis à survivre au confinement

HELSINKI – Alors que les pays riches commencent à peine à voir la lumière au bout du tunnel pandémique, les pays en voie de développement peinent à freiner la COVID-19. Il y a néanmoins des leçons importantes à tirer de l’année qui vient de s’écouler, qui sont susceptibles de pouvoir aider les pouvoirs publics à mettre au point des politiques et des programmes plus efficaces afin de soutenir leurs habitants les plus démunis dans des contextes d’épidémies et de confinements continus.

Parmi ces leçons figure le projet de journaux quotidiens de Hrishipara (HDDP), qui suit depuis six ans les opérations bancaires quotidiennes de 60 ménages défavorisés dans les zones rurales du Bangladesh. L’analyse des données recueillies — en particulier les changements dans les habitudes de consommation qui se sont produits pendant la pandémie — révèle quatre domaines dans lesquels les pouvoirs publics devraient intervenir.

Tout d’abord, les décideurs politiques doivent garantir l’accès aux liquidités d’urgence. Les personnes pauvres vivant en milieu rural ne sont pas étrangères aux bouleversements de leurs conditions de vie. Les sécheresses et les inondations sont des phénomènes récurrents dans leur vie, tout comme les maladies graves et les pertes d’emploi. Mais ils ont généralement accès à des bouées de sauvetage : ils peuvent puiser dans les réseaux d’entraide familiaux ou emprunter auprès d’institutions de microfinance, de créanciers, d’amis et de proches.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/rRv7cxqfr