brown65_LUIS TATOAFP via Getty Images_africacoronaviruswashhands Luis Tato/AFP via Getty Images

La mortelle urgence du moment présent

LONDRES – « Ceci n’est pas une éclosion ponctuelle, » le directeur de Wellcome Trust Jeremy Farrar nous aura prévenu. « Il s’agit désormais d’une contamination infectieuse endémique aux populations humaines. »

Comme le laisse entendre Farrar, la COVID-19 ne reconnaît aucune limite, fut-elle géographique, politique ou autre. Nos efforts pour vaincre cette maladie ne doivent pas non plus être bloqués aux frontières. Personne n’est vraiment à l’abri de cette maladie à moins qu’on n’en vienne à bout là où elle s’installe.

Pour prévenir ce que beaucoup de scientifiques appréhendent – une seconde vague de pandémie plus tard dans l’année – il faut intervenir sans plus attendre là où les besoins se font les plus pressants : dans les pays les plus démunis du monde. Abiy Ahmed, le premier ministre d’Éthiopie et lauréat du prix Nobel de la paix, nous a mis en garde, si le coronavirus se propage en Afrique, il reviendra hanter tous les autres pays.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/hOE0tjbfr