Anadolu Agency/Getty Images

Pourquoi sommes-nous incapables de faire disparaître la poliomyélite ?

BERNE, LONDRES, GENÈVE – Le 24 octobre 2016 devrait être une journée exceptionnelle dans l’histoire de la polio. Si tout se déroule comme prévu, ce sera la dernière année où sera organisée la Journée mondiale contre la polio avant que cette maladie soit éradiquée. Mais le moment n’est pas encore venu de célébrer ou de s’asseoir sur ses lauriers ; même si nous savons comment éliminer la polio, la tâche n’est pas terminée.

Considérez ceci : en août 2014, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que la crise Ebola en Afrique de l’Ouest constituait une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI) ; l’état d’urgence a été levé en mars 2016. En mai 2014, l’OMS a déclaré que la propagation internationale du poliovirus sauvage était également classée comme une USPPI ; or cette maladie conserve ce statut aujourd’hui, nous laissant songeurs quant à la capacité des instances mondiales d’y prêter suffisamment attention.

Ces craintes sont justifiées. La persistance du statut d’USPPI de la poliomyélite met en péril les réalisations de l’Initiative pour l’éradication mondiale de la poliomyélite (IEMP), dans laquelle les autorités mondiales ont investi 15 milliards $ depuis son inauguration en 1988, car cette maladie menace la santé mondiale globalement.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/52aMHmK/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.