rodrik175_ThomasVogelGetty Images_lightbulbarrowsdirection Thomas Vogel/Getty Images

Démocratiser l’innovation

CAMBRIDGE – L’innovation constitue le moteur des économies d’aujourd’hui. Le niveau de vie est déterminé par la croissance de la productivité, qui elle-même dépend de l’introduction et de la dissémination de nouvelles technologies permettant à une multitude croissante de biens et services d’êtres produits à partir des ressources décroissantes de notre planète.

Les dirigeants politiques et le grand public en général sont conscients de l’importance de l’innovation. Ce qu’ils saisissent un peu moins, c’est la mesure dans laquelle l’agenda de l’innovation se trouve accaparé par d’étroits groupes d’investisseurs et d’entreprises dont les valeurs et les intérêts ne reflètent pas nécessairement les besoins de la société.

Au sein des économies développées d’aujourd’hui, ce sont les sociétés privées qui entreprennent l’essentiel de la recherche et développement. La part du secteur des affaires dans le total des dépenses de R&D oscille entre 60 % à Singapour, 78 % en Corée du Sud, les États-Unis figurant dans la partie supérieure avec 72 %. C’est pour autant le secteur public qui fournit l’essentiel des infrastructures sociales, juridiques et académiques qui sous-tendent la R&D privée.

To continue reading, register now.

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

Subscribe

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

https://prosyn.org/Ms9xhDGfr