0

Caucase : le pouvoir doit revenir au peuple

Le mois dernier, les femmes d'Abkhazie réfugiées en Géorgie lors du conflit de 1993 ont vu se répéter presque à l'identique les événements qu'elles ont endurés il y a 15 ans. Elles assistent maintenant à l'arrivée d'un nouveau flot de civils réfugiés d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud après l'agression de l'armée russe dans ces régions, ainsi que dans les zones de Géorgie qu'elle a envahies. Rien qu'à Tbilissi, il y a plus de 500 camps pour les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays, dont beaucoup de femmes et d'enfants qui manquent de nourriture et de médicaments.

Aujourd'hui la population de Géorgie ne soutient plus le président Mikheil Saakashvili qui a provoqué la Russie dans sa tentative insensée de reprendre le contrôle de l'Ossétie du Sud. L'armée russe a alors abandonné sa mission de maintien de la paix dans la région pour expulser brutalement les troupes géorgiennes d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie et occuper une grande partie de la Géorgie. Elle a bombardé de nombreuses cibles militaires et civiles en Géorgie, détruisant les infrastructures et provoquant une pénurie en denrées alimentaires, essence et médicaments.

Les gens sont désespérés, ils en veulent à la Russie pour son agression et à leur propre gouvernement pour avoir déclenché ce conflit inégal. Des populations de nationalités et d'ethnies différentes vivent côte à côte dans cette région depuis des siècles, partageant des coutumes, des traditions, le pain et le vin dans le respect mutuel de leurs cultures et de leurs langues. Pourtant, elles ont été continuellement exploitées par les dirigeants politiques et les généraux des empires russes, britanniques et ottomans qui ont guerroyé ici.

Ce sont les femmes et les enfants qui souffrent le plus lors d'un conflit. Si l'on ajoute à cela une tradition patriarcale vieille de plusieurs siècles, un traumatisme de guerre datant de 15 ans et l'agression russe d'aujourd'hui, on peut imaginer ce qu'endurent les femmes en Ossétie du Sud, en Abkhazie et en Géorgie.