La paix, pas le processus

RAMALLAH – Les Etats-Unis devraient cesser d’encourager la reprise du processus de paix palestino-israélien. Ce serait peut être la meilleure manière de parvenir à la paix – un paradoxe qui reflète l’énorme fossé entre un processus de paix et le fait de parvenir à une paix réelle.

Détrompez-vous : ceci n’est en aucun cas un appel aux armes ou à un soulèvement de violence. La paix entre les parties en conflit à l’est de la Méditerranée et à l’ouest du fleuve Jourdain peut et doit être obtenue par des négociations. Mais si l’une des parties est plus intéressée par un processus plutôt que par la nécessité de la paix, c’est que quelque chose ne fonctionne pas correctement.

Pour Israël, une puissance occupante dont les habitants bénéficient d’une autorité civile démocratique et d’un PIB dix fois supérieur à celui de ceux dont ils réfutent les droits fondamentaux de liberté et d’indépendance, les séances de photo, que les réunions et les serrages de main avec les dirigeants palestiniens offrent, ont supplanté l’objectif de paix.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/W8Uqep9/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.