2

Il faut renforcer le système commercial multilatéral

GENEVE – Au cours de la deuxième moitié du 20° siècle, le monde a entrepris une "grande convergence", le revenu par habitant des pays émergents augmentant presque trois fois plus vite que dans les pays avancés. Mais la suite des événements en 2013 a montré que le régime de libre-échange qui a facilité ce progrès est maintenant gravement menacé. Le blocage des négociations commerciales multilatérales a conduit à la prolifération d'Accords commerciaux préférentiels (PTA), dont les deux plus importants jamais négociés - le Partenariat transpacifique (TPP) et le Partenariat transatlantique sur le commerce et l'investissement (TTIP).

Les règles du GATT (Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce) et de son successeur l'OMC (Organisation mondiale du commerce) sous-tendent un modèle de croissance basé sur les exportations qui a permis aux pays en développement de sortir des millions de personnes de la pauvreté. Il est paradoxal que la montée des grands pays émergents en terme de signification systémique soit au cœur du blocage des négociations multilatérales.

Les pays avancés estiment que les pays émergents doivent adopter la réciprocité et établir des régimes commerciaux similaires aux leurs. Les pays émergents répliquent que leur revenu par habitant reste bien inférieur à celui des pays développés et que de ce ils ont besoin d'une certaine flexibilité en termes d'obligations commerciales pour répondre au défi énorme de leur développement. L'impasse qui en résulte a bloqué les discussions sur les principaux problèmes (notamment les mesures non tarifaires, les restrictions aux exportations, le commerce électronique, les taux de change et les conséquences commerciales des mesures contre le réchauffement climatique) soulevés par une économie mondiale ouverte.

Dans ce contexte, de méga-accords commerciaux préférentiels pourraient redessiner le commerce mondial. Une douzaine de pays d'Asie d'Amérique latine et d'Amérique du Nord (notamment le Japon, le Mexique et les USA) participent aux négociations relatives au TPP. Celles relatives au TTIP doivent englober les deux plus grandes économies mondiales, l'UE les USA. Et l'accord de Partenariat économique intégral régional (RCEP) inclut 16 pays de la région Asie-Pacifique. Le Japon prépare aussi un accord avec la Chine et la Corée du Sud, ainsi qu'un autre avec l'UE.