tyson97_Phil BarkerFuture Publishing via Getty Images_working remotely Phil Barker/Future Publishing via Getty Images

Après la pandémie : des cicatrices à long terme sur le marché du travail

BERKELEY (CALIF.) – Grâce au déploiement rapide des vaccins, les contaminations au Covid-19, les hospitalisations et les décès sont en baisse aux États-Unis, et les contraintes imposées par la pandémie à l’activité économique commencent à se relâcher. Pourtant, même si la situation des marchés du travail s’améliore, la reprise économique est lente et contrastée, alors même qu’elle ne fait que commencer.

Selon les derniers chiffres officiels, les États-Unis enregistrent encore, dans leur ensemble, environ 9,5 millions d’emplois perdus depuis que la récession a frappé et presque 12 millions par rapport à la tendance de créations d’emplois avant la pandémie. Compte tenu de la baisse d’activité, le chômage demeure aux alentours de 10 %, et le taux est encore plus élevé chez les Afro-Américains, les Hispaniques, les femmes et les moins diplômés, ce qui traduit la nature duelle des disparités, tant de celles créées par la pandémie que de celles résultant des tendances plus anciennes enregistrées sur le marché du travail.

Autre tendance antérieure au Covid-19 : la transformation du travail par l’automation et la numérisation – processus que la réponse des entreprises et des consommateurs à la pandémie a encore accéléré. Cette évolution menace également de creuser les inégalités existantes, car les travailleurs noirs et hispaniques sont surreprésentés dans les emplois les plus menacés par l’automation.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/cBX6RV8fr