0

Les Palestiniens et Barack Obama

RAMALLAH – La campagne courageuse et positive du futur président américain Barack Obama a insufflé l'espoir non seulement aux millions d'Américains qui ont voté pour lui, mais aussi à des milliards de personnes dans le monde qui ne participaient pas au scrutin. Au Moyen-Orient et ailleurs, on espère que sa présidence ouvrira une ère nouvelle quant au rôle de l'Amérique dans le monde.

Les Palestiniens s'identifient fortement au mouvement pour les droits civiques aux USA. Beaucoup se souviennent de la sombre période de la ségrégation raciale dans ce pays. Que les citoyens de ce même pays ait élu un président afro-américain seulement quelques décennies plus tard nous donne à espérer que nous aussi Palestiniens nous triompherons dans notre lutte incessante pour la justice et la liberté.

Le triomphe électoral d'Obama survient à un moment symbolique de l'Histoire palestinienne. Ce mois-ci marque le 20° anniversaire de la Déclaration d'indépendance palestinienne. Ce texte écrit par mon ami Mahmoud Darwish, le poète palestinien maintenant disparu, a quelque chose de visionnaire. L'OLP (Organisation de libération de la Palestine) proposait l'établissement d'un seul Etat démocratique et laïque qui aurait recouvert l'ensemble du territoire palestinien de l'époque du mandat britannique, tandis que la Déclaration d'indépendance est favorable à la coexistence de deux Etats.

Pour comprendre l'étendue de ce compromis, il faut le situer dans une perspective historique. Les Palestiniens ont subi des pertes immenses lors de la guerre et de la violence qui a entouré la création d'Israël en 1948. Plus de 726 000 Palestiniens chrétiens et musulmans – la majorité de la population de la Palestine - ont fui ou ont été forcés partir devant les milices sionistes. Plus de 400 villages de ce qui est devenu le territoire d'Israël ont été détruits ou leur population chassée.