Bloomberg/Getty Images

Les démocrates et les républicains pourront-ils apaiser leurs dissensions ?

WASHINGTON, DC – La course pour déterminer qui représentera des deux principaux partis politiques des États-Unis, les démocrates et les républicains, pour l’élection présidentielle est loin d’être finie. Ce qui laisse les deux partis devant le défi de reconstruire leur unité pour la campagne finale — une prouesse qui sera beaucoup plus difficile à réaliser cette année par rapport aux autres élections présidentielles.

Même s’il est mathématiquement impossible pour Bernie Sanders de rallier assez de délégués dans son camp pour remporter l’investiture du Parti démocratique, il reste dans la course, retardant le moment où Hillary Clinton pourra amorcer le mouvement de réconciliation. Gagner l’appui des millions d’électeurs qui soutiennent ardemment Sanders constitue un défi épineux. Sanders n’est pas un simple adversaire ; il est à la tête d’un mouvement qui s’oppose à tout ce que représentent Clinton et la « classe dirigeante ».

La course entre Hillary Clinton et Barack Obama en 2008 a semblé finir sur une touche plutôt cordiale. Même si Clinton n’a pas abandonné la course avant la fin, elle a dilué ses attaques rhétoriques contre Obama quand les jeux étaient faits. Cet été là, elle a posé le geste inusité de démarcher les électeurs lors de la convention pour recommander au parti d’instituer Obama par acclamation.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/1pctiq7/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.