Du médicament aux maladies imaginaires

MILAN – Au vu de l’attention que les officiels et les médias portent au trafic des drogues illicites dans le monde, le public est, au mieux, vaguement conscient des graves problèmes touchant la production, les essais et la vente des produits légaux : les médicaments que nous utilisons pour tout traiter ou soigner, du SIDA à la fièvre jaune.

L’élaboration de nouveaux médicaments est un procédé long et compliqué. Il commence par une idée, dont la naissance requiert un large éventail de compétences : la synthèse ou l’extraction de molécules plus ou moins complexes, la preuve de leurs effets thérapeutiques sur des cultures cellulaires ou les animaux, des essais de toxicité et des études cliniques.

Beaucoup de médicaments ne vont pas au-delà et ceux qui ont réussi les tests doivent surmonter un obstacle supplémentaire : l'approbation réglementaire. Puis, une fois sur le marché, tout médicament doit être suivi de près, car plusieurs effets indésirables ne sont détectés que sur un grand nombre de patients, après des années d’usage.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/h3wcWgi/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.