Opération Justice en Ouganda

NEW YORK – Barack Obama s’est engagé à envoyer un groupe d’une centaine de soldats équipés pour le combat en Ouganda – un commando d’élite qui doit contribuer à traquer (et à traduire en justice) le célèbre criminel de guerre Joseph Kony, chef d’un groupe de rebelles extrêmement brutaux connu sous le nom d’Armée de résistance du seigneur (LRA). « Ces forces agiront comme conseillers auprès des armées partenaires dont l’objectif est d’aider les forces de la région oeuvrant à faire quitter le champ de bataille à Joseph Kony et d’autres cadres de la LRA », a écrit Obama dans une lettre adressée aux présidents du Congrès américain.

La politique étrangère d’Obama est souvent critiquée pour son côté réactif ou improvisé. Mais cette dernière intervention reflète le point de vue qu’il a défendu dans son discours d’acceptation du prix Nobel de la paix en 2009. « Les régimes qui enfreignent les règles doivent rendre des comptes » ainsi que leurs dirigeants, qui ont  « juré de protéger et de défendre ». La force peut être nécessaire pour appliquer cette doctrine parce que « le monde doit se souvenir que ce ne sont pas seulement les institutions qui ont permis la stabilité mondiale à la suite de la Seconde guerre mondiale ».

Obama peut compter sur un certain soutien, à la fois de la part des républicains et des démocrates, à cette initiative contre Kony : une loi requérant qu’une action soit menée à l’encontre de la LRA est entrée en vigueur en mai 2010, avec le soutien des deux partis, des deux Chambres du Congrès.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/5uXMVQO/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.