haass119_Chip SomodevillaGetty Images_protestors clash US Chip Somodevilla/Getty Images

Une Amérique, deux nations

NEW YORK – Tandis que j’écris, les autorités compétentes poursuivent dans tout le pays le dépouillement des bulletins de vote pour les élections de 2020 à la présidence des États-Unis. Lorsque le décompte sera terminé, des opérations de recomptage et des recours en justice vont certainement s’ensuivre. C’est à quoi il faut d’attendre pour un scrutin vivement disputé qui a connu une participation exceptionnelle.

Seuls les citoyens des États-Unis peuvent voter pour élire leur président, mais leur choix aura des conséquences sur les populations du monde entier. S’il est trop tôt [ce vendredi] pour connaître avec certitude les résultats, il ne l’est pas pour tenter de comprendre ce que révèle du plus puissant pays du monde cette consultation électorale.

Les États-Unis demeurent une démocratie solide ; c’est un point positif. La participation a été élevée malgré les contraintes physiques liées à la pandémie de Covid-19. Le processus semble devoir se dérouler normalement. Les violences sont minimes. La justice enquête sur les décisions des services postaux fédéraux (US Postal Service) qui semblent avoir répondu à des motifs politiques et ont eu pour conséquence d’empêcher l’acheminement de bulletins en provenance de circonscriptions censées voter majoritairement pour les démocrates. Le président Donald Trump a déclaré sans preuve avoir remporté l’élection, mais n’a recueilli qu’une faible adhésion, tandis que ses appels à stopper les opérations de dépouillement (du moins dans les États où il était jusque-là en tête) sont apparemment tombés dans des oreilles de sourds.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/85gx7ZYfr