L’ascension du pétrole

IRVING, TEXAS – Lorsque les membres de l’OPEC se sont retrouvés à Vienne récemment, les Saoudiens n’ont pas su contrôler l’évènement, le plafond de production de l’OPEC est resté inchangé et les pays membres fixent leur propres niveaux de production. Mais il serait prématuré de parler d’une rupture de l’OPEC. Car l’organisation a déjà survécu à des guerres importantes, de nombreux conflits diplomatiques et à deux effondrements majeurs du marché. En fait, le secret de la survie de l’OPEC est sa faiblesse, et non sa force.

Frictions ou pas, l’OPEC a été, et sera toujours sans rapport avec les forces du marché sur le terrain. L’OPEC n’a jamais eu de puissance de marché mais l’Arabie Saoudite et la puissance du marché saoudien ont toujours été attribuées, par erreur, à l’OPEC.

Les Saoudiens n’ont pas apprécié la récente réunion. Ils ont décidé de faire cavalier seul. Peuvent-ils fournir ? La réponse est non. La récente décision des 28 membres de l’Agence Internationale de l’Énergie de soustraire le pétrole des réserves stratégiques le prouve.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/QIS3AEM/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.