Todd Korol/Toronto Star via Getty Images

Double discours autour des combustibles fossiles

BERLIN – Depuis la signature de l’accord climatique de Paris en 2015, les dirigeants politiques cèdent trop souvent face à l’argumentaire de l’industrie pétrolière et gazière selon lequel ce secteur pourrait contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les beaux discours autour du « charbon écologique », des « pipelines pétroliers destinés à financer les énergies propres » et du « gaz en tant qu’énergie de transition » ont persuadé à tort les États d’approuver sans discussion de nouveaux projets de combustibles fossiles, alors même que l’actuelle production fossile menace d’ores et déjà de pousser les températures bien au-delà de la limite convenue lors de la COP21 (moins de 2°C au-dessus des niveaux préindustriels).

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) estime que les investissements dans le secteur pétrolier et gazier se sont élevés à 649 milliards $ en 2016, et que les subventions des pays du G20 en faveur des combustibles fossiles ont atteint 72 milliards $. De même, il est prévu d’ici 2030 que les investissements dans les nouveaux projets gaziers des pays du G20 dépassent les 1 600 milliards $.

Manifestement, l’industrie met tout en œuvre pour augmenter sa production et ses bénéfices avant que le monde passe à une économie décarbonisée. Et jusqu’à présent elle y parvient, en persuadant les gouvernements de plusieurs contre-vérités.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/GMkKmR4/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.