Le nouvel ordre du monde selon Obama

Tandis que le monde entier digère l’allocution historique que le président des Etats-Unis a donnée au Caire, l’on comprend tout d’abord qu’après des années d’hostilités et de méfiance un discours et un seul ne suffira pas à réconcilier les Etats-Unis et le monde islamique. Mais c’est un bon début.

L’on en tire une autre conclusion, moins évidente mais plus importante : Obama ne se contentera pas de traiter le terrorisme islamique par la racine, ni de faire la paix au Moyen-Orient. Il a tout simplement l’ambition de réformer la marche du monde.

Son ouverture théâtrale au monde islamique n’était qu’un événement parmi tant d’autres assez récents provoqués par ce remarquable président américain. La crise économique a d’une certaine manière obligé les Américains à se rapprocher de la Chine (la puissance “émergeante” qui s’avère être le grand gagnant de la tourmente financière internationale). Mais la conjoncture n’a rien à voir avec la “remise à zéro” des relations avec la Russie, les voyages de réconciliation en Amérique latine et en Turquie ni la main tendue à l'Iran. Tout ceci provient d’une politique bien déterminée.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/1nJamjE/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.