0

Obama se tourne vers le sud

MEXICO – L’actuel déplacement du président américain Barack Obama en Amérique Latine sera probablement pauvre en substance, riche en emphase et en symbolisme, et pourrait donner lieu à quelques annonces qui affecteront les entreprises américaines dans la région. Plus important, il verra de réelles réussites, et comment l’Amérique Latine dans sa globalité a changé.

Le principal changement est que l’Amérique Latine est en train de se scinder en deux. En effet, ceci pourrait bien être le tout dernier voyage qu’un président américain entreprend en « Amérique Latine ». Les prochaines visites se feront soit en Amérique du Sud, soit au Mexique et dans le bassin carribéen.

Le succès du Chili est déjà quelque peu daté, même s’il inspire encore. Plus de deux décennies de régime démocratique et de croissance économique guarantissent pratiquement qu’en maintenant ce cap, le pays parviendra à franchir le premier palier du statut de pays développé d’ici 2020.

Et tout porte à croire qu’il maintiendra effectivement ce cap, même si le président Sebastián Piñera, dont le mandat sera auréolé par la meilleure performance économique du Chili depuis 15 ans, se verra succéder par l’ancienne présidente et rivale Michele Bachelet en 2014. Même les inégalités légendaires du pays sont en régression, quoique lentement, et les niveaux de vie de la classe moyenne basse parviennet enfin aux niveaux auxquels ils auraient dû être il y a dix ans.