0

Les coups bas de O'Neill

Une nouvelle approche de la politique est à la mode à Washington : choisir la solution politique la moins coûteuse à un problème qui a deux causes possibles,. Nous avons vu ce principe en œuvre lorsque le gouvernement du président Bush s'est retiré du protocole de Kyoto sur le réchauffement planétaire. Le voici maintenant appliqué à la finance internationale avec la gestion de la crise argentine par le Trésor américain – un cas de figure exemplaire.