Skip to main content

Réinitialiser la sécurité nucléaire

VIENNE – En ces temps de tempêtes économiques, de potentielles pandémies, et de troubles civils généralisés, il n’est pas surprenant que tant de personnes partout dans le monde considèrent encore que la plus grande menace de l’humanité reste le conflit nucléaire.

Et à raison. Imaginez les effets potentiels d’une explosion nucléaire de 50 mégatonnes, comparable à celle de la Tsar Bomba qui a explosé en octobre 1961, faisant éclater des vitres à quelques 900 kilomètres (560 miles) de là et projetant un nuage atomique au-dessus de la stratosphère.

Les accords internationaux comme le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, ainsi que l’humeur de bonne volonté générale émergée à l’issue des années de guerre froide ont peut être convaincu qu’une telle arme ne serait jamais utilisée en situation de combat. Mais il devient de plus en plus clair que le pire n’est peut-être pas encore tout à fait écarté.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/iodh4fc/fr;
  1. bildt69_DELIL SOULEIMANAFP via Getty Images_syriansoldiermissilegun Delil Souleiman/AFP/Getty Images

    Time to Bite the Bullet in Syria

    Carl Bildt

    US President Donald Trump's impulsive decision to pull American troops out of northern Syria and allow Turkey to launch a military campaign against the Kurds there has proved utterly disastrous. But a crisis was already inevitable, given the realities on the ground and the absence of a coherent US or Western policy in Syria.

    8

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions