Les avancées nucléaires font reculer la paix

En tournant le dos à la plupart des accords sur les armes nucléaires négociés au cours des cinquante dernières années, les Etats-Unis envoient un message contradictoire à la Corée du Nord, à l’Iran et à d’autres nations ayant les connaissances techniques nécessaires à la création d’armes nucléaires. Les accords proposés par l’Inde ajoutent à la confusion et ne font qu’ébranler davantage le pacte mondial pour la paix que représente le régime de non prolifération nucléaire.

Dans le même temps, aucune mesure n’est prise pour réduire l’arsenal mondial d’environ 30.000 armes nucléaires actuellement entre les mains des Etats-Unis, de la Russie, de la Chine, de la France, d’Israël, de la Grande-Bretagne, de l’Inde, du Pakistan et probablement de la Corée du Nord. Un holocauste à l’échelle mondiale est tout aussi possible aujourd’hui, à cause d’erreurs de jugements, qu’il l’était durant les pires moments de la guerre froide.

L’engagement essentiel entre les cinq puissances nucléaires originelles et plus de 180 autres nations est le Traité de non-prolifération nucléaire, dont l’objectif principal est « de parvenir au plus tôt à la cessation de la course aux armements nucléaires et de prendre des mesures efficaces dans la voie du désarmement nucléaire ». A la conférence des Nations Unies de 2005, seuls manquaient à l’appel pour faire le bilan des cinq années passées : Israël, l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord – les trois premiers pays ayant chacun un arsenal nucléaire bien développé et le quatrième un arsenal à l’état embryonnaire.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/hdcfcll/fr;