19

Quelle stratégie face à la Corée du Nord ?

NEW-YORK – La première grande crise de la présidence de Donald Trump concernera  probablement la Corée du Nord, plus spécifiquement sa capacité à équiper d'ogives nucléaires des missiles balistiques pouvant atteindre les USA. Cette crise pourrait aussi avoir une autre origine, par exemple une augmentation massive du nombre des têtes nucléaires de la Corée du Nord, la preuve qu'elle vend du matériel nucléaire à des groupes terroristes, ou encore l'utilisation d'armes conventionnelles contre la Corée du Sud ou les forces américaines qui y stationnent.

Il n'y a pas de temps à perdre, car l'un ou l'autre de ces scénarios pourrait se matérialiser dans les mois ou les années à venir. La patience stratégique - la politique des gouvernements américains successifs à l'égard de la Corée du Nord depuis le début des années 1990 - a fait long feu.

L'une des stratégies possibles serait d'accepter l'inévitable augmentation de la quantité et des capacités des missiles et de l'armement nucléaire nord-coréen. Dans ce cas, les USA, la Corée du Sud et le Japon reviendraient à une combinaison de défense balistique et de dissuasion. 

Mais la défense anti-missile n'est pas parfaite et l'efficacité de la dissuasion est incertaine. La seule certitude est qu'un échec de l'une ou de l'autre aurait des conséquences inimaginables. Le Japon et la Corée du Sud pourraient alors envisager d'acquérir l'arme nucléaire, ce qui augmenterait le risque d'une nouvelle course aux armements dans la région - potentiellement déstabilisante.