0

Le choix injuste du prix Nobel de la paix

SINGAPOUR – Martti Ahtisaari est certes un grand homme. Il mérite le prix Nobel de la paix pour le travail qu'il a accompli au cours de toute une vie. Mais le comité norvégien du prix Nobel a commis une erreur en citant sa médiation en Aceh comme l'une des raisons de le lui attribuer.

Selon un communiqué récent de l'Agence France Presse, l'une de ses plus grandes réussites a été sa "supervision en 2005 de la réconciliation entre le gouvernement indonésien et les rebelles du Mouvement Aceh libre qui a mis fin à un conflit de trente ans qui a fait environ 15.000 morts". C'est le peuple indonésien et les dirigeants qui auraient dû recevoir le prix Nobel de la paix pour le miracle politique en Aceh.

Plus fondamentalement, la mention de l'Aceh pour justifier son choix dans l'attribution du prix Nobel de la paix pose des questions de fond quant au mode de pensée du Comité Nobel. Ses membres sont prisonniers du passé. Ils croient que nous sommes encore dans la période où l'Occident dominait l'Histoire mondiale.

Mais cette période est terminée. De plus en  plus, les autres parties du monde cessent d'être objets de l'Histoire pour en devenir acteurs. Le comité Nobel aurait pu reconnaître que le monde a changé en attribuant le Prix Nobel de la paix à un Indonésien plutôt qu'à un médiateur européen pour l'Aceh.