Le choix injuste du prix Nobel de la paix

SINGAPOUR – Martti Ahtisaari est certes un grand homme. Il mérite le prix Nobel de la paix pour le travail qu'il a accompli au cours de toute une vie. Mais le comité norvégien du prix Nobel a commis une erreur en citant sa médiation en Aceh comme l'une des raisons de le lui attribuer.

Selon un communiqué récent de l'Agence France Presse, l'une de ses plus grandes réussites a été sa "supervision en 2005 de la réconciliation entre le gouvernement indonésien et les rebelles du Mouvement Aceh libre qui a mis fin à un conflit de trente ans qui a fait environ 15.000 morts". C'est le peuple indonésien et les dirigeants qui auraient dû recevoir le prix Nobel de la paix pour le miracle politique en Aceh.

Plus fondamentalement, la mention de l'Aceh pour justifier son choix dans l'attribution du prix Nobel de la paix pose des questions de fond quant au mode de pensée du Comité Nobel. Ses membres sont prisonniers du passé. Ils croient que nous sommes encore dans la période où l'Occident dominait l'Histoire mondiale.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/CC7AipS/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.