WTO Geneva Fabrice Coffrini/Getty Images

Ne pleurons pas la mort des accords commerciaux

CAMBRIDGE – Les soixante-dix ans qui suivirent la fin de la Seconde Guerre mondiale furent une ère d’accords commerciaux. Les grandes économies mondiales y furent perpétuellement occupées à des négociations concernant leurs échanges, d’où naquirent deux grands pactes multilatéraux, l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (AGETAC – GATT pour l’acronyme anglais) et le traité établissant l’Organisation mondiale du commerce (OMC). En outre, plus de 500 accords commerciaux régionaux et bilatéraux furent signés, pour la plupart après que l’OMC remplaça l’AGETAC, en 1995.

Les révoltes populistes de 2016 mettront probablement fin à cette frénésie d’accords. Si les pays en développement peuvent toujours s’engager dans des négociations de portée plus limitée, les deux poids lourds encore sur la table, le Partenariat Transpacifique (PTP – TPP) et le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (PTCI – TTIP) sont pour ainsi dire morts après l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis.

Nous ne devrions pas pleurer leur trépas.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/iuLLUOl/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.