Paul Lachine

No Country for Young Oligarques

CAMBRIDGE – Propriétaire de mines d’or en Sibérie et d’une équipe de basketball professionnelle aux États-Unis, Mikhail Prokhorov est l’un des hommes les plus riches de Russie, avec une fortune estimée à 18 milliards de dollars. En juin dernier, il a accepté de diriger un parti politique de centre-droite dans la bataille des élections parlementaires de décembre. Prokhorov, âgé de 46 ans, a dû penser que son expérience dans les affaires boosterait ses perspectives politiques.

Prokhorov s’est trompé, et a démissionné en septembre de son poste de direction du parti. Mais quel que soit son embarras, il peut s’estimer plus heureux que Mikhail Khodorkovsky, autre oligarque russe aux ambitions politiques, qui purge aujourd’hui sa huitième année d’emprisonnement pour s’être audacieusement opposé aux idées de Vladimir Poutine sur sa manière de conduire la Russie.

Le retrait de Prokhorov a précédé de quelques jours l’annonce par Russie Unie, le parti au pouvoir dans le pays, selon laquelle Poutine allait briguer en 2012 un troisième mandat présidentiel, échangeant de poste avec l’actuel président Dmitri Medvedev, qui deviendrait alors Premier ministre. Sans doute trop pour Alexei Kudrin, ministre des Finances depuis 2000, dont le désaccord à l’encontre de l’augmentation des dépenses décidée par Medvedev l’a amené à démissionner.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/u6G9Eu5/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.