Raqqa mosque destroyed by Islamic State Ahmad Al-Rubaye/Getty Images

La prochaine étape du conflit au Moyen-Orient

TEL AVIV – À l’heure où les batailles de Mossoul et Raqqa conduisent l’État islamique (EI) à fuir certaines de ses places fortes de Syrie et d’Irak, à l’heure où la guerre civile syrienne devient une guerre d’usure, les conflits les plus critiques du Moyen-Orient évoluent aujourd’hui rapidement. Mais cela ne signifie pas qu’ils seront bientôt résolus.

Le califat autoproclamé de l’EI n’a jamais été un État susceptible d’être contraint à une reddition sans conditions. Ainsi, jamais l’issue des batailles de Mossoul et Raqqa n’a eu vocation à être décisive, bien que les combats aient permis d’éliminer plusieurs sanctuaires de l’EI. Comme l’illustre la propagation de l’EI en Lybie et dans la péninsule égyptienne du Sinaï, nombreuses sont les régions peu contrôlées susceptibles d’être pénétrées par le groupe terroriste.

Pour l’heure, l’EI axe sa stratégie sur la planification et l’incitation d’attentats terroristes au Moyen-Orient, en Europe, et même dans le sud-est asiatique. La prochaine étape pourrait néanmoins consister pour le groupe à déstabiliser certains régimes arabes de l’intérieur – stratégie que ne parviendraient pas à contrer les coalitions internationales qui se referment actuellement sur Raqqa.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/TzrDUPj/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.