Des voux pour la nouvelle année contre à contre-courant

NEW YORK – Le temps est venu des résolutions pour la nouvelle année, un moment propice à la réflexion. Lorsque l’année écoulée n’a pas été vraiment bonne, c’est un temps pour espérer que la prochaine soit meilleure.

Pour l’Europe et les Etats Unis, 2010 a été une année décevante. Cela fait trois ans que la bulle a éclaté, et plus de deux ans que Lehman Brothers s’est effondré. En 2009, nous avons échappé de justesse à la dépression, et 2010 était censé être une année de transition : avec la reprise économique, les dépenses de stimulus devaient être lentement diminuées.

La croissance pouvait ralentir légèrement en 2011, mais on pensait qu’il s’agirait d’un choc mineur sur le chemin d’une reprise durable. La Grande Récession pourrait alors être considérée comme un mauvais rêve ; l’économie de marché – soutenue par l’action prudente du gouvernement – aurait montré sa capacité de récupération.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/6Zv7N8W/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.