6

Mon discours aux diplômés de finance

NEW HAVEN – En cette saison des cérémonies de remise des diplômes aux États-Unis et ailleurs, ceux qui sont sur le point de quitter l’université doivent souvent écouter les derniers conseils avant de recevoir leurs diplômes. Aux étudiants qui veulent poursuivre leur carrière en finance – ou dans des filières connexes en assurance, comptabilité, vérification, droit ou gestion d’entreprise – j’envoie le message suivant :

Je vous souhaite la meilleure des chances au moment où vous quittez le monde universitaire pour entrer dans la profession de votre choix en finance. Au cours de vos carrières, Wall Street et les institutions de même nature auront besoin de vous. Votre formation en théorie financière, économie, mathématiques et statistiques vous servira bien. Mais vos cours en histoire, philosophie et littérature seront tout aussi importants, car s’il est essentiel que vous disposiez des bons outils, il faut également garder toujours en vue les considérations sociales supérieures que la finance doit respecter dans la poursuite de ses buts et objectifs.

À moins d’avoir étudié au fond de l’océan, vous savez tous que le secteur financier a essuyé des critiques très dures – la plupart justifiées – pour avoir jeté l’économie mondiale dans la pire crise qu’elle ait connue depuis la Grande Dépression. Vous n’avez qu’à demander auprès de vos confrères de classe qui se sont joints au mouvement des indignés dans le monde entier pour avoir le pouls du ressentiment général envers les financiers et le 1 % de la classe des plus hauts revenus qu’ils servent en premier lieu (et à laquelle eux aussi font partie).

Ces critiques sont parfois exagérées ou injustifiées, elles sous-tendent néanmoins le besoin de réforme des institutions financières et de leurs pratiques. La finance a longtemps été le pivot des démocraties libérales prospères, une bonne raison pour laquelle ses problèmes actuels doivent être réglés. Fort d’une plus grande conscience de notre degré d’interconnexion et de nos besoins multiples, vous avez tout ce qu’il faut pour y arriver. C’est en fait là que réside le véritable défi professionnel auquel vous serez confronté et que vous devrez envisager avant tout comme une occasion à saisir.