Mon voyage avec le Che

Des millions de jeunes dans le monde vont faire connaissance avec Ernesto Che Guevara sous les traits de Gael Garia Bernal dans le rôle du Che dans Carnets de voyage , le film réalisé à partir de ses notes de voyage. C'est le récit de sa chevauchée de 8.000 kilomètres à travers l'Amérique du Sud sur une vieille moto surchargée, en compagnie de son ami Alberto interprété par Rodrigo De la Serna.

Pour ceux d'entre nous à Cuba, assez âgés pour s'en souvenir, notre voyage à nous avec le Che, le jeune homme avec un drôle d'accent et un béret étoilé sur la tête, a débuté de manière beaucoup moins romantique. "Pioneros por el comunismo, seremos como el Che!" (Pionniers pour le communisme, nous serons comme le Che !), devions-nous ânonner jour après jour avant de commencer la classe.

A la longue, ce slogan devint tellement ennuyeux qu'inévitablement, le clown de la classe demandait si cette incantation allait faire de nous des asthmatiques, comme le Che. Le récit de sa vie devint une sorte de Bible moderne pour les jeunes Cubains. Et même si nous voulions rejeter ce gavage réalisé à coups de slogans et de poèmes comme "Che Comandante" , il était difficile de résister au charme et à la passion qui émanaient des lettres et des carnets du Che.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/zgs3ye6/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.