Meurtres sans motifs

NEW YORK – Qu’est-ce qui a bien pu motiver le jeune musulman français Mohammed Merah à assassiner trois écoliers juifs, un rabbin, et trois militaires, dont deux coreligionnaires& ? Et qu’est-ce qui a pu motiver un autre jeune homme, Anders Breivik, à exécuter de sang-froid plus de 60 adolescents lors d’un camp d’été en Norvège l’an dernier& ? Ces virées meurtrières sont tellement étranges qu’on cherche à leur trouver une explication.

Qualifier ces meurtriers de «& monstres& », comme certains se sont empressés de le faire, n’éclaircit en rien le problème. Ils n’étaient pas des monstres, mais de jeunes hommes. Et dire qu’ils étaient fous est tout aussi évasif. S’ils étaient déclarés aliénés mentaux, aucune autre explication ne serait nécessaire.

Deux interprétations, largement sociopolitiques, ont été avancées. L’une d’elle est le fait de l’islamologue controversé Tariq Ramadan, qui accuse la société française. Plus spécifiquement, il affirme que les jeunes Français d’origine musulmane sont marginalisés à cause de leur religion et de leur couleur de peau.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/lCpz1Ue/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.