Sean Gallup/Getty Images

Des villes et des migrants

CORK – De nombreux de pays, notamment européens, considèrent de plus en plus que  l'immigration est avant tout un problème de sécurité. Cédant aux pressions des populistes qui attisent les peurs, les principaux responsables politiques appellent à un durcissement face à l'immigration. Au point que très ouvertement certains pays ne respectent plus leur obligation légale et morale de protéger les réfugiés qui fuient les conflits.

Tout ne va pourtant pas si mal. Malgré un discours politique agressif qui freine l'action au niveau national et international, de plus en plus de villes prennent des initiatives progressistes destinées à faciliter l'intégration des migrants.

Elles construisent les infrastructures sociales et matérielles destinées à accueillir les migrants et les réfugiés. Elles ne voient pas les nouveaux arrivants simplement comme des chiffres, mais comme des êtres humains - et potentiellement comme des membres productifs de la cité. Les autorités municipales ont compris que l'utilisation de leur capacité au service de la communauté passe par une intégration réussie.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/8utJPOg/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.