Credit Suisse CEO and chairman Michael Buholzer/Getty Images

La mondialisation financière 2.0

WASHINGTON, DC – Au fil des dix années écoulées depuis le début de la crise financière en août 2007, les contours de la finance mondiale ont considérablement évolué. La valeur totale des flux de capitaux transfrontaliers a diminué de 65 % au cours de la dernière décennie, un déclin qui s’explique notamment par une nette réduction des activités bancaires internationales.

Nous devons nous poser la question de savoir ce que ces chiffres nous indiquent concernant l’état de la finance mondiale aujourd’hui. Sont-ils la preuve que la « mondialisation financière » – la circulation internationale des capitaux – se serait inversée ? Si tel est le cas, est-ce une si mauvaise chose ?

Ce retranchement actuel reflète une plus grande prudence et aversion au risque depuis les premiers signes d’éclatement de la bulle fin 2007. Pour autant, d’après de nouvelles recherches du McKinsey Global Institute, nous assistons à l’émergence d’une version plus résiliente de l’intégration financière mondiale.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/arBXfMS/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.