14

Mitt Romney et les quatre déficits de l’Amérique

BERKELEY – Les Etats-Unis sont en proie à quatre déficits: un déficit budgétaire, un déficit d'emplois, un déficit de l'investissement public et un déficit d’opportunités. Les propositions budgétaires présentées par le candidat présidentiel Mitt Romney et son colistier, Paul Ryan, pourraient réduire le déficit budgétaire, mais ne feraient qu'aggraver les trois autres.

Bien sûr, Romney et Ryan n'ont donné aucun détail sur la façon dont ils comptaient réduire le déficit budgétaire, en préférant des assertions du type « faites-nous confiance ». Ceci dit, l'orientation générale de leurs propositions est claire: davantage de réductions d’impôts, bénéficiant de manière disproportionnée les individus les plus riches, couplées à coupes significatives dans les dépenses discrétionnaires hors défense, affectant de manière disproportionnée tous les autres – et affaiblissant les perspectives de croissance de l'économie.

Malgré 30 mois de croissance de l'emploi dans le secteur privé, les États-Unis restent confrontés à un important déficit d'emplois. Le taux de chômage est encore plus de deux points de pourcentage au-dessus du taux « normal » (lorsque l'économie est proche de sa pleine capacité). Par ailleurs, le taux de participation de la main-d'œuvre reste à des niveaux historiquement bas.

Plus de 11 millions d'emplois supplémentaires sont nécessaires pour ramener les États-Unis à leur niveau d'avant la récession. Au rythme actuel de la reprise, il faudra plus de huit ans pour y parvenir. En même temps, la persistance du chômage élevé réduit le potentiel de croissance de l'économie en privant les travailleurs d'aujourd'hui des compétences et de l'expérience.