La mauvaise gestion de la défense antimissile

La question de la défense anti-missile a soudainement divisé l’opinion en Europe. Au lieu de consolider la sécurité européenne, le plan du gouvernement Bush repose sur un système de défense anti-missile en Pologne et en République tchèque risquant d’exacerber les tensions avec la Russie et de creuser le fossé avec les alliés européens des Etats-Unis, en particulier avec les plus fervents, ceux d’Europe de l’Est.

L’opposition grandissante au déploiement de la défense anti-missile américaine est due à la façon dont les Etats-Unis ont géré – ou plutôt mal géré – la présentation de leur programme de déploiement.

Premièrement, les responsables américains n’ont pas préparé les terrains politiques et psychologiques. Ils sont partis du principe que les dirigeants tchèques et polonais – jusqu’alors fortement proaméricains – seraient d’accord avec le déploiement, et que l’opinion public dans les deux pays suivrait la décision des gouvernements, quelle qu’elle soit.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/GITWeOP/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.