newborn John Wessels/AFP/Getty Images

Les sages-femmes sauvent des vies

TORONTO – La santé des femmes et des enfants s'est considérablement améliorée lors des dernières décennies. Le nombre d'enfants qui meurent de causes évitables a diminué de 50% et la mortalité maternelle a diminué de 45% depuis 1990. Néanmoins beaucoup trop de mères et de nouveau-nés meurent encore de causes évitables. Or beaucoup de vies auraient pu être sauvées grâce à l'intervention d'une sage-femme compétente.

Chaque année un million de bébés meurent encore dans les 24 heures qui suivent leur naissance, plus de deux millions arrivent au monde morts-nés et plus de 300 000 femmes meurent lors de la grossesse ou au moment de l'accouchement (le nombre total de ces décès est supérieur à celui de la population de la Namibie). Or la majorité de ces décès (56%) pourrait être évitée.

Un million de vies seraient sauvées chaque année si toutes les femmes consultaient une sage-femme lors de leur grossesse et bénéficiaient de sa présence lors de l'accouchement, pour ne pas parler des centres de santé susceptibles de procéder aux premiers secours. Pourtant presque partout dans le monde, la profession de sage-femme et son financement sont négligées.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/UfOTYKG/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.