refugee children in school Chris McGrath/Getty Images

Les meilleurs investissements que nous puissions réaliser

DUBAÏ – Le désir d’œuvrer pour un monde meilleur naît d’une croyance fondamentale en quelque chose de plus grand que nous, et de notre préoccupation à tous quant au bien-être des êtres humains.

En tant que femme arabe, il m’est impossible de rester spectatrice – ou pire encore de fermer les yeux – face aux souffrances de plusieurs parties du Moyen-Orient, qui à l’issue d’une histoire agitée vit encore aujourd’hui une période difficile. Plusieurs millions d’innocents ont été contraints de quitter leur foyer, des millions encore n’ayant d’autre choix que de traverser les frontières nationales pour trouver ailleurs un avenir incertain et instable. Le besoin d’aide est considérable.

Il existe bien entendu des limites à ce que nous pouvons accomplir en tant qu’individus. Mais lorsque nous nous unissons autour d’objectifs communs, nous avons la capacité de créer des initiatives efficaces, et d’améliorer des vies. J’ai toujours considéré que l’éducation et l’entrepreneuriat social étaient les deux domaines dans lesquels nous pouvons produire l’impact le plus puissant et le plus durable à long terme. Ensemble, ces secteurs créent des opportunités à tous les niveaux de la société, qu’il s’agisse d’aider des réfugiés dans l’incapacité d’achever leurs études, ou des professionnels désireux d’approfondir leurs perspectives de carrière ou de poursuivre une vision novatrice.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/PjIoCv2/fr;