Photo by Carlos Tischler/Getty Images

Le Mexique élit son propre Trump

MEXICO CITY – Si le président américain Donald Trump exaspère le monde entier depuis un an et demi, aucun pays ne souffre plus de sa présence au pouvoir que le Mexique. Or, parmi les trois principaux candidats à l’élection présidentielle tout juste achevée au Mexique, aucun n’était aussi mal armé que le vainqueur Andrés Manuel López Obrador – surnommé AMLO – pour pouvoir affronter la brute de la Maison-Blanche. C’est pourtant lui que le peuple mexicain a choisi d’élire, lui qui aura affaire à Trump pendant la majeure partie (voire la totalité) de son mandat de six ans.

Les relations entre le Mexique et les États-Unis n’ont pas constitué un thème majeur de la campagne, et ne figuraient pas non plus parmi les priorités d’AMLO. Or, plus que toute autre problématique, ces relations sont vouées à impacter les Mexicains.

AMLO partage avec Trump plusieurs similitudes. Tous deux apparaissent comme de fervents nationalistes économiques : Trump entend rendre les États-Unis autosuffisants en aluminium et en acier, tandis qu’AMLO aspire au même objectif pour le Mexique concernant blé, maïs, bois et viande porcine. Tous deux désapprouvent les traités commerciaux, bien qu’ils tempèrent cette aversion en faisant preuve d’un pragmatisme sélectif : Trump a renoncé au Partenariat transpacifique, mais pas à l’Accord de libre-échange nord-américain (pour l’heure), tandis qu’AMLO affirme vouloir continuer de renégocier l’ALÉNA avec les États-Unis et le Canada, en phase avec la démarche du président sortant Enrique Peña Nieto.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/tMMUmt4/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.