chemnitz3_ (Photo by Gavriil GrigorovTASS via Getty Images_cow farm Gavrill Grigorov/TASS via Getty Images

L’industrie de la viande est une menace

BERLIN – Le système de production industrielle de viande est aujourd’hui hors de contrôle. Il contribue non seulement à la destruction du climat, de la biodiversité, des sols et des forêts, mais représente également une menace directe pour la santé des êtres humains. Jusqu’à la pandémie de COVID-19, les mises en garde de l’Organisation mondiale de la santé concernant les maladies zoonotiques – causées par des pathogènes transmis de l’animal à l’homme – restaient largement ignorées. Il en va de même pour la question de la résistance aux antibiotiques – une autre menace sanitaire globale étroitement liée à la production de viande.

L’Organisation mondiale de la santé animale estime que 60 % des maladies infectieuses qui touchent les êtres humains sont zoonotiques. D’après une étude publiée l’an dernier dans la revue Nature, ce pourcentage continuera d’augmenter avec l’augmentation de la population mondiale et l’évolution des modèles de consommation. Les modifications opérées dans l’utilisation des terres, de type déforestation et transformation en zones agricoles, constituent également des facteurs clés qui influencent la transmission des maladies zoonotiques à l’être humain.

L’activité humaine impacte aujourd’hui 75 % de la surface terrestre de notre planète, les terres agricoles – champs, prés ou pâtures – couvrant plus d’un tiers de la planète, et ces chiffres augmentent rapidement. En envahissant et en déséquilibrant les écosystèmes naturels, en réduisant les habitats de vie sauvage, nous perturbons la relation symbiotique qui existe depuis des milliers d’années entre les êtres humains et la nature.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/CWE0gErfr