0

McCain, Obama et du vent

WASHINGTON DC – Quelle que soit l’issue des élections présidentielles américaines, la politique concernant les changements climatiques va changer. Les deux candidats ont chacun accordé une grande importance au réchauffement de la planète. Le républicain John McCain estime que c’est “une mise à l’épreuve de notre prévoyance, de notre courage politique, et de l’attention altruiste qu’une génération doit à la suivante,” alors que le démocrate Barack Obama le qualifie de “l’un des plus grands défis moraux de notre génération.”

Il est loin d’être clair pourtant qu’un changement de discours et de politique mènera la planète plus près de la meilleure réponse. À la fois McCain et Obama pourraient laisser les générations futures supporter le fardeau d’importants coûts de réductions des émissions de carbone, sans réductions conséquentes des températures.

Les deux politiciens se montrent très désireux de s’adresser aux électeurs préoccupés par le réchauffement de la planète. McCain a lancé une campagne télévisée où il déclare avoir “tenu tête au président George Bush” sur le réchauffement climatique. S’il est élu, Obama projette de s’appuyer sur l’ancien vice-président et militant passionné Al Gore pour l’aider à “mener le combat” contre le réchauffement.

Chacun envisage de fixer des objectifs offensifs pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le projet d’Obama serait de ramener les émissions à 80 % en deçà du niveau de 1990 d’ici 2050, alors que McCain envisage des émissions inférieures à 60 %. Les deux atteindraient ces objectifs ambitieux au moyen de la même méthode : un système cap-and-trade qui impose des limites aux émissions des industries et force les entreprises à acheter des permis pour toute émission supplémentaire.