La face cachée de la physique

PASADENA – Il y a presque un siècle, la première galaxie au-delà de la nôtre fut découverte, et la décennie suivante, la théorie d'un univers en expansion fut proposée. Depuis lors, d'étonnants développements technologiques ont contribué au progrès révolutionnaire en physique, en astronomie, en cosmologie et dans les sciences de la vie.

Aujourd'hui, la physique est à l'aube d'un nouveau développement. Le 4 juillet 2012, la communauté internationale de la physique a assisté à une découverte monumentale dans l'histoire de la physique des hautes énergies : un boson de Higgs. Le boson de Higgs, sur lequel on a longtemps spéculé, est le composant nécessaire pour valider le modèle standard des particules élémentaires comme « plan directeur » de l'univers réel. Le boson de Higgs attribue une masse à ces particules : sans lui, le monde physique comme nous l'entendons, serait dépourvu d'atomes, de chimie et de vie.

Trouver ce qui était jusque-là une simple prédiction théorique a necessité une des entreprises scientifiques les plus importantes et les plus complexes jamais entreprise : la création d'un accélérateur de particules, le Grand collisionneur de hadrons (LHC), près de Genève. Les recherches menées au LHC permettent désormais d'orienter notre compréhension de l'univers des particules élémentaires les plus petites vers notre étude de la cosmologie. De 2010 à 2012, le LHC a produit les toutes premières collisions proton-proton aux plus hautes énergies et des collisions à plus haute énergie encore sont prévues en 2015.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/z4KAgJO/fr;