L’insoutenable légèreté de l’IMC

KIEL – Cette période de l’année est celle où la plupart des individus hésitent à monter sur la balance. Mais si les festins de fin d’année ont pu entraîner un accroissement du tour de taille, comment interpréter ce que signifie un poids corporel plus élevé ou plus bas ?

L’indice de masse corporel (IMC) est depuis longtemps utilisé en épidémiologie, médecine et nutrition. Mais son bien-fondé est de plus en plus remis en cause, en particulier dans le domaine de la recherche sur l’obésité où les mesures de la composition corporelle se sont révélées bien plus pertinentes.

L’IMC se calcule en divisant le poids en kilogrammes d’une personne par le carré de sa taille en mètres (kg/m2). D’abord appelé indice de Quetelet, du nom de l’astronome, mathématicien et statisticien belge Adolphe Quetelet, qui a démontré en 1835 que le poids d’un adulte augmente proportionnellement à sa taille au carré, cet indice fournit une indication du poids corporel, indépendamment de la stature, qui nous permet de comparer le poids de personnes de petite et de grande tailles. 

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/8G2SH6T/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.