shiller129_bluebay2014_getty Images_economics arrow bluebay2014_Getty Images

La Bourse est-elle devenue folle ?

NEW HAVEN/NEW-YORK/LONDRES – La résistance des marchés boursiers face à la pandémie COVID-19 a de quoi surprendre, en particulier aux USA où le nombre de nouveaux cas de Covid-19 bat des records. Mais ce n'est peut-être pas si étonnant. Un indicateur, l'Excess CAPE Yield (ECY) [défini plus bas] permet de mieux appréhender les perspectives à long terme des marchés boursiers.

Incontestablement, les marchés d'actifs sont essentiellement régis par la psychologie et les discours. Comme l'a écrit le prix Nobel Daniel Kahneman, on aime ce qui nous est familier. Or après le choc initial de COVID-19 au premier trimestre de cette année, plusieurs discours familiers ont émergé sur les marchés boursiers mondiaux. Il y a par exemple celui d'une reprise en forme de V et celui de la peur de l'occasion manquée ; l'un et l'autre pourraient contribuer à propulser les marchés vers de nouveaux sommets. Intervient aussi le discours sur le télétravail qui bénéficie notamment aux actions du secteur des technologies de la communication.

Mais est-ce seulement en raison de ces discours que tous les boursicoteurs n'ont pas envisagé de retirer leur argent de la Bourse pour l'investir dans des actifs plus sûrs comme les obligations, ou plus simplement le cacher sous leur matelas ?

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/T3guJ50fr