Macron and Germany Michele Tantussi/Stringer

Macron peut-il y arriver ?

CAMBRIDGE – La victoire d’Emmanuel Macron contre Marine Le Pen fut pour tous les défenseurs des sociétés ouvertes, libérales et démocratiques, contre leurs adversaires nativistes et xénophobes, la bonne nouvelle dont ils avaient besoin.

Le Pen a recueilli plus d’un tiers des suffrages au second tour, alors qu’hormis sa propre organisation, le Front national, un seul parti – le petit « Debout la France » de Nicolas Dupont-Aignan s’était rallié à sa candidature. En outre, la participation, très inférieure à celle des précédentes élections présidentielles, fait apparaître un grand nombre d’électeurs déçus. Si Macron échoue au terme de ces cinq années, Le Pen reviendra de plus belle dans le jeu politique, et les populistes nativistes en seront renforcés en Europe comme ailleurs.

Son positionnement en dehors des partis politiques traditionnels fut un atout, en ces temps de méfiance envers les structures existantes, pour le candidat Macron ; pour le président, il constitue en revanche un sérieux handicap. Son mouvement politique, En marche ! [aujourd’hui La République en marche !] n’est pas vieux d’un an. Il va devoir sortir des urnes, à partir de rien, une majorité à l’Assemblée nationale, à l’issue des élections législatives le mois prochain.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/sxKBDIG/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.