Workers take part in a rally at the Saint-Charles train station BERTRAND LANGLOIS/AFP/Getty Images

La réforme ferroviaire de Macron ne déraillera pas

PARIS – Le président français Emmanuel Macron a fait l’objet de nombreux éloges dans les médias internationaux après ses récents discours de Washington et de Bruxelles. Pour les Français en revanche, l’important réside dans la manière dont le président gère les problèmes intérieurs, qui sont nombreux, en premier lieu desquels les grèves reconductibles décidées par les cheminots sur l’ensemble du territoire.

Jusqu’à fin juin, les employés de l’entreprise ferroviaire publique SNCF prévoient une grève deux jours sur cinq, pour s’opposer aux projets du gouvernement Macron visant à réformer l’entreprise. Or, ces réformes s’avèrent cruellement nécessaires. Les coûts d’exploitation de la SNCF sont en effet supérieurs de 30 % à ceux des systèmes ferroviaires comparables dans les pays voisins, alors même que ses performances sont moindres.

Les coûts d’exploitation supérieurs de la SNCF s’expliquent notamment par les décisions d’investissement malavisées, et motivées par des considérations politiques, qui ont été prises dans le passé. L’accent a par exemple été indûment placé sur le développement des réseaux à grande vitesse, au détriment de l’entretien de lignes existantes encore largement utilisées.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/dryj1T3/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.